«

»

Jan 01

LE POUVOIR DE LA PENSÉE ET SON HISTOIRE : MÉDITATION – CRÉATION CONCENTRATION VI

LEÇON 7

MÉDITATION – CRÉATION  CONCENTRATION VI (SUITE)

Ce témoignage était corroboré dernièrement par une note de la presse annonçant que le Dr Baraduc, de Paris, venait de perfectionner une plaque assez sensible pour reproduire les images de la pensée. Le compte-rendu de cette invention racontait qu’un naturaliste français connu avait été prié de penser à quelque chose, de se peindre un objet choisi par lui pendant que la plaque était exposée.

Quand le négatif fut développé, il donna la reproduction d’un spécimen d’aigle très rare, lequel d’après le naturaliste était bien l’image représentée dans son esprit. Il avait étudié cet oiseau exceptionnel quelque temps auparavant, ce qui facilitait une représentation mentale très claire. L’article disait aussi que beaucoup d’images imparfaites avaient été prises d’autres pensées.

Dans la masse, le Dr Baraduc obtient les meilleurs résultats avec les femmes dont la sentimentalité se représente très vivement l’objet qui leur est cher. Il déclara qu’elles maintiennent dans leur esprit une peinture très claire de ceux qu’elles aiment. Je ne suis pas assez documenté pour me prononcer sur ces derniers faits, mais tôt ou tard, la science physique établira cette revendication occultiste. C’est de Dieu et de nul autre que vous obtenez la réalisation de votre demande. Vous n’avez pas le droit d’user de force coercitive sur un autre esprit individuel, mais tout ce qui existe dépend de Dieu – votre demande comme le reste – et vous avez parfaitement le droit de la lui adresser.

A notre degré d’évolution, nos images mentales reproduisent des choses qui existent déjà, et que nous attirons à nous par l’accomplissement de la loi que je viens d’expliquer. Mais le temps viendra où nous serons assez développés pour réunir les particules nécessaires à la composition, à la création de tout ce qu’il nous plaira d’imaginer. Ce pouvoir appelé précipitation constitue réellement la plus haute forme de création.

La concentration mentale est le troisième mode de l’esprit. Sa nature n’est pas créatrice, elle dirige la force qui hâte la matérialisation de la création. La concentration est l’acte de maintenir l’esprit fixé sur un sujet à l’exclusion de tous les autres. Ici encore, quel qu’il soit: objet, pensée ou qualité, vous devez vous concentrer sur un sujet bien spécifié.

Ce mode d’esprit est peut-être le plus fort des trois modes mentionnés dans ce chapitre, c’est en tout cas une condition active et positive de l’esprit. L’habitude de la concentration ne s’acquiert pas sur-le-champ, c’est une question de temps et de pratique. Vous serez peut-être surpris de savoir qu’une personne ordinaire ne fixe pas son esprit pendant dix secondes de suite sur le même sujet.

Prenez la création que nous avions choisie tout à l’heure, essayez de maintenir votre esprit pendant un moment sur ces billets de banque. Au bout de quelques secondes, vous commencez à vous demander si cette création vient réellement ou non, puis votre esprit revient à son sujet dont vous considérez l’image pendant une autre couple de secondes. Tout à coup, vous vous rappelez qu’un lien magnétique est attaché à chacune de vos demandes et vous vous inquiétez de savoir si cette corde magnétique fonctionne bien, puis vous essayez de voir la corde et la chose certaine est qu’ayant perdu de vue l’argent, vous êtes en train de créer une corde magnétique.

Subitement, devenu conscient de l’égarement de votre esprit, vous vous demandez si vous vous concentrez bien, vos pensées sautillent ainsi d’une chose à l’autre et l’expérience vous démontre que la concentration est seulement obtenue par une constante et patiente pratique. Connaissant la loi de périodicité qui fait et défait les habitudes, vous pouvez vous en servir pour apprendre à vous concentrer.

Quelques suggestions pourront, en vous aidant à acquérir cet art de la concentration, en faire une habitude de pensée. Choisissez une heure dans la matinée, ou prenez une partie de l’heure que vous donnez à la méditation, consacrez les dix ou vingt premières minutes à la méditation et le reste du temps à la concentration. En persistant dans cette pratique pendant plusieurs jours de suite, par l’opération de la loi de périodicité, l’impulsion sera donnée et la concentration plus facile deviendra bientôt une habitude de l’esprit.

Considérez votre création mentale tranquillement, mais avec intensité. Pensez à l’image – disons de l’argent – pendant vingt minutes environ. La concentration est l’action de regarder votre peinture. Ce n’est pas un travail très pénible de s’asseoir eu regardant mille francs cela peut même devenir une chose très plaisante, si vous réalisez qu’ils vous appartiennent.

La concentration devrait toujours être un exercice agréable de la volonté, une condition d’esprit tranquille, mais positive. Laissez l’esprit se reposer entièrement sur votre peinture mentale, et demandez-la, en disant ou en pensant : « Je l’ai créée, elle m’appartient. »

attraction_je_veux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.