«

»

Jan 01

LE POUVOIR DE LA PENSÉE ET SON HISTOIRE : MÉDITATION – CRÉATION CONCENTRATION V

LEÇON 7

MÉDITATION – CRÉATION  CONCENTRATION V (SUITE)

Désirez-vous l’amour?

Qu’est-ce que l’amour?

Pour créer, il faut faire une image concrète. L’amour est une force. Cette force doit avoir un degré de vibration et ce degré de vibration doit posséder une couleur. Dès lors, vous devez peindre l’amour d’accord avec la plus haute conception de force représentée sur cette planète par la couleur dorée.

Si vous aspirez à l’amour divin, représentez- vous submergé par un flot de vibrante force dorée, voyez ses rayons pénétrer les plus petites parties de votre être, tout votre corps et tout vous-même vibrer des mêmes vibrations et l’atmosphère palpiter autour de vous de son ardeur dorée.

Aimez-vous un autre être? Imaginez l’amour universel affluant en vous et s’écoulant du centre de votre cœur comme un courant doré qui déborde au dehors vers le cœur qui vous est cher, et si vous voulez qu’on vous aime, voyez ce courant de force dorée affilier de ce cœur vers le vôtre.

Sur le plan mental, demandez-vous une mentalité plus développée? Imaginez la force cosmique bleue saturant tout votre être jusqu’à ce qu’il eu soit tout vibrant. Qu’elle magnétise votre cerveau et vous traverse de part en part de sa force ascendante, vous vous sentirez capable, après une telle démonstration, d’accomplir n’importe quelle entreprise mentale.

Toutefois, n’allez pas au-devant d’une déception en supposant qu’un traitement par la force cosmique bleue fera de vous un génie, il n’eu sera rien. Mais de fréquents traitements de cette sorte accroîtront graduellement votre puissance mentale, que vous pourrez diriger dans n’importe quelle voie désirée, la peinture que vous faites crée le centre ou matrice dans lequel la conscience universelle réalisera votre demande.

Sur le plan matériel, la même faculté d’image créatrice est employée. Désirez-vous constituer un bon cabinet d’affaires? Imaginez un grand nombre de clients venant à votre bureau demander vos services, et les payant largement – cette dernière partie de la peinture est essentielle au succès du tout. Voulez-vous développer un commerce? Voyez une foule de gens qui viennent à vous et attendent que vous les serviez.

Mais les affaires viendront bonnes, mauvaises ou médiocres, à moins de bien spécifier en faisant votre création le genre d’affaires que vous voulez réaliser, elles viendront à vous telles que vous les aurez créées. En attendant que vos créations se matérialisent, que vos demandes soient reçues, vous devez accomplir de bon cœur et fidèlement les devoirs qui se présentent à vous, vous coopérez ainsi avec le Très-Haut, car vous ignorez jusqu’à ce qu’un devoir soit accompli, quel bien peut en résulter pour vous.

Avez-vous besoin d’argent? Faites alors une image concrète de la quantité que vous désirez – dites par exemple, en billets de mille francs, ou si vous ne voulez pas votre argent sous une seule forme, imaginez un nombre de billets suffisant pour faire la somme désirée. En tout cas, peignez-vous une somme définie, après quoi tenez-vous-y jusqu’à ce que l’image ressorte aussi distincte que si elle était matérialisée et que vous puissiez la voir devant vous.

Dites alors à la conscience universelle : « Donnez-moi cette création, » répétez cette demande joui après jour et même plusieurs fois par jour. Il vous est facile de le faire dans le courant de la journée au lieu de rêver ou de lire les annonces des rues et des moyens de transport. L’état concret de votre peinture fait de cette création une réalité mentale et plus vous mettez de ténacité à maintenir une création mentale, plus tôt viendra la réalité matérielle.

La pensée créatrice est toujours faite d’images, et ceci se vérifie au point de vue le plus élevé comme le plus inférieur. L’Univers est la matérialisation de l’idée divine, le plan spirituel a reçu l’empreinte de l’esprit divin au commencement de la création, les esprits planétaires ont fait affluer en lui leur force vibratoire, et c’est ainsi que naquirent les mondes. Tout ce qui est a d’abord existé sur le plan mental, même les habits que vous portez et la chaise sur laquelle vous êtes assis.

Examinons plus avant le travail de la loi et prenons, par exemple, l’image concrète d’une liasse de billets de banque, soit mille francs. Vous avez fait une peinture mentale, une image de cette création, vous dirigez maintenant votre force qui est simplement la vibration de la pensée, sur cette image, jusqu’à ce qu’elle devienne clairement définie dans l’éther qui entoure votre aura.

La clarté de la pensée et l’intensité de la peinture produisent une photographie qui, par le même procédé que celui de l’esprit universel, constitue votre plan ou matrice. Si la matrice d’un de vos ongles était détruite, vous ne pourriez plus jamais avoir d’autre ongle, mais tant que la matrice est là, bien que votre ongle puisse accidentellement être détruit, un autre repoussera. Ainsi en est-il avec votre matrice mentale, tant qu’elle n’est pas détruite, elle vous apportera quelque jour l’objet matériel imaginé.

La vibration constante et fréquente causée par votre pensée fixe la conscience universelle dans votre peinture et la met en action, les petites cordes magnétiques qui se détachent alors de vous sont dirigées par la conscience universelle sur la somme que vous lui avez demandée. Cet argent se trouve quelque part sur le plan matériel, la conscience universelle dirige les menues cordes magnétiques attachées à votre demande vers la somme en question.

Peu importe d’où  viendront ces mille francs, la voie par laquelle ils vous parviendront est choisie par la conscience universelle, souverainement juste, et nul ne sera lésé par leur transfert en votre possession. Que la matrice, l’image d’un objet mental soit une réalité, c’est là un fait certifié par tous les occultistes, mages et bons psychiques.

attraction_je_veux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.