LES FORCES OCCULTES ET PSYCHIQUES INFÉRIEURES – LEURS DANGERS VIII

attraction_je_veux

LEÇON 8

LES FORCES OCCULTES ET PSYCHIQUES INFÉRIEURES – LEURS DANGERS (SUITE ET FIN)

Dans cette classe de clairvoyants, il n’y a pas de passivité ou de transe, mais le changement conscient d’un plan à un autre, et c’est d’accord avec son développement que l’homme peut fonctionner plus ou moins facilement sur les plans objectifs de l’être. L’étudiant occultiste indépendant est celui qui n’a ni maître, ni professeur, qui connaît les forces et les pouvoirs occultes, qui désirent vivement les posséder et affronter les dangers sans assistance.

Un tel désir d’accroissement le conduit naturellement à un développement très rapide. La grande majorité de ceux qui entendent par – 1er d’occultisme et de professeurs occultes réclament de suite et à grands cris « un maître ». Ces investigateurs superficiels se développent suffisamment pour entrer en contact avec certaines influences subjectives qui se font sentir par leurs vibrations particulières, d’où ils concluent qu’un maître est venu les enseigner et les aider.

Mais ces entités subjectives qui ne tendent qu’à faire leur chose des étudiants présomptueux, les obsèdent avec la pensée qu’ils aiment à entretenir, et ceux-ci risquent de tomber bientôt sous l’influence et la domination absolue des habitants du seuil.

Maintenant, laissez-moi vous dire et rappelez-vous toujours qu’aucun professeur occultiste n’essaiera jamais de dominer votre corps ou votre esprit. Vous êtes divin en tant que partie de la Divinité, votre corps et votre vie vous appartienne! Un maître n’a pas plus le droit de contrôler votre esprit que de contraindre votre corps, et aucun étudiant, professeur ou maître d’occultisme, ne l’essaiera jamais.

Aussi la sensation d’influences spéciales autour de vous ou la perception de voix, affirmant que vous êtes aidé et que vous progressez rapidement ne sont que des manifestations des habitants du seuil. Tous les étudiants occultistes dépendants ou indépendants sont aidés par les aînés, mais seulement quand ils essaient sérieusement de s’aider eux-mêmes.

Ils ne sont jamais touchés, ni contraints, ni travaillés subjectivement. Essayez-vous de résoudre un problème? Vous pouvez recevoir soudain une idée qui vous apportera la solution cherchée. Etes-vous malade? Il peut tout à coup vous être suggéré d’aller à tel endroit ou d’employer tel moyen qui vous fera recouvrer la santé.

Etes-vous sans situation? Avez-vous besoin d’argent? Une aide imprévue peut vous secourir. L’étudiant qui travaille dans ces voies profondes est toujours aidé et surveillé, quand il mérite de l’être. Ayant décidé d’accomplir son salut, de se développer et de se servir de sa science pour vivre d’accord avec son idéal, il devient aspirant, et s’il persiste dans cette voie pendant une période de sept années, il s’attirera un professeur sous une forme physique.

Ce professeur peut être un maître, un adepte ou un étudiant avancé, mais ce sera le professeur le mieux adapté à son degré de développement du moment. Et pendant les sept années de probation, aide lui sera donnée de différentes manières. Il ne s’en suit pas que le premier venu qui pense être prêt pour l’enseignement occulte supérieur, est réellement apte à le recevoir.

L’histoire suivante en est la preuve. Au siècle dernier, nombre de personnes ayant entendu parler de maîtres et d’adeptes, 72 individus, curieux de ces doctrines, décidèrent de les étudier. Un adepte, que je connais, promit de leur donner une année de probation et d’accepter comme étudiants tous ceux qui persévéreraient avec succès dans toutes les épreuves données pendant ce temps.

Son premier soin, après les enseignements occultes, fut d’éclairer chaque aspirant sur la vie que ce dernier avait menée et menait actuellement. Il leur montra leurs fautes et la manière de les corriger. Il supprima le vin et toute espèce de liqueurs, les pipes et le tabac, il défendit le jeu et les relations immorales, il ordonna certaines heures consacrées à la méditation et à la concentration.

En moins d’une semaine, la moitié des aspirants à la science occulte tournèrent le dos à l’occultisme avec indignation. Les autres luttèrent un certain temps, mais obsédés par leurs vieilles habitudes et par les entités subjectives soulevées contre leur changement de vie, l’un après l’autre désertèrent, si bien qu’à la fin de l’année, un seul sur les 72 avait réussi à vivre suivant ses promesses.

Cet homme reçut la permission de s’éloigner du monde et d’entrer dans une loge où l’occultisme lui fut enseigné. Que ceux qui désirent hâter leur évolution prennent la décision de laisser tout à fait de côté l’étude des forces psychiques, de ne pas chercher un maître dans ce domaine de l’être, mais de commencer le travail par l’édification d’un caractère, et par la pratique de ce qui a été enseigné, car, je vous le dis en toute vérité, le royaume psychique ne peut avoir actuellement aucune science supérieure et mieux appropriée à votre avancement vers l’occultisme véritable qui nous enseigne les lois de l’être.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.