«

»

Sep 09

Comment vaincre la peur de parler en public (part II)

 

8. Imaginez toujours  votre  réussite.

Il est fréquent de s’imaginer des événements futurs négatifs: « Je vais être humilié », « Je vais être nerveux. » Ces pensées limitent le potentiel de communication et  la prophétie se réalise souvent. A force d’y penser, cela finit par arriver. Remplacez les scènes désastreuses par des scènes  victorieuses: les applaudissements, les compliments de l’auditoire. Gardez une attitude positive. Souvenez-vous le temps que vous avez consacré à votre préparation. N’oubliez pas que même bien préparé, vous pouvez être nerveux. Il suffit de garder le contrôle de la situation, « oubliez » un peu les nerfs et faites une présentation réussie: avec un auditoire motivé, intéressé, prenant des notes,  posant  des questions.

 9. Développez l’auto-image et l’auto-estime.

L’extinction de nos idées négatives se produit lorsque nous conditionnons notre esprit avec des pensées constructives. Vous avez besoin de vous stimuler avec des idées positives, avant de commencer à parler. Votre auto-estime s’élèvera, et il sera plus facile de faire face aux situations difficiles.

10. Regardez comme une personne normale.

La peur de parler en public est parmi les premières  craintes que nous avons. Penser que vous êtes quelqu’un d’anormal, mal chanceux, inférieur, sans talent pour parler en public, ne fera qu’aggraver la situation. La plupart des gens ont peur de parler en public.

 11. S’adresser à un public doit être accepté comme un honneur.

Peu de gens sont capables de parler à un auditoire. Vous êtes une personne privilégiée. Partez  de ce principe et investissez  toute votre énergie à préparer un grand discours. Récompensez votre public car il vous donne le privilège de pouvoir parler.

12. Pensez moins en vos problèmes et plus à votre auditoire.

Le public veut vous entendre et mérite votre attention. Cessez de penser à vos problèmes. Pensez à ceux qui ont quitté leur foyer, leur  travail et sont venus vous  écouter. Le public veut voir une bonne présentation. Le public est intéressé par ce que vous dites, et non pas par ce que vous ressentez. Accrochez-vous à cette idée, et allez de l’avant.

13. Parler en public s’apprend,  ce n’est pas un don.

Pour être bon parleur, il faut un travail acharné et une bonne formation. Dans toute activité des personnes  apprennent plus facilement que d’autres, mais toutes peuvent l’exercer avec succès. Le meilleur des artistes, athlètes, scientifiques, gagnent car ils s’entrainent beaucoup et sont disciplinés. Entrainez-vous encore et encore!

 14. Même les orateurs les plus expérimentés sont nerveux.

Faire un discours n’est pas un événement commun. Vous êtes confronté à différentes situations, parfois sans la possibilité de les contrôler totalement, ce qui provoque, tensions, attentes et nervosité. Donc ne vous attendez pas à être totalement détendu. Souvent, vous voyez ou entendez un professionnel de la télévision dire qu’il est nerveux quand il parle en public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.