«

»

Juin 26

Comment se préserver des dangers de l’hypnotisme IX

attraction_je_veux

LEÇON 9

L’HYPNOTISME : SES DANGERS – COMMENT S’EN PRÉSERVER IX

Ceci parce que consciemment ou inconsciemment la domination mentale fut employée par le praticien pour éloigner la manifestation du mal, ces rechutes se produisent par périodes ou demi-périodes de sept années suivant la force de son pouvoir. Alors même qu’un malade est guéri, non par la domination, mais par l’introduction de nouveaux éléments dans son corps, à moins qu’il ne se mette dans un nouvel état d’esprit, et qu’il ne prenne de nouvelles habitudes, il retombera fatalement dans son ancien mal.

Quand meurt un hypnotiseur, les maladies qu’il tenait en échec reviennent habituellement, parce que la corde magnétique qui le rattache à ses sujets, brisée par la mort, l’influence dominante se retire, et l’esprit le plus faible s’affirme à nouveau avec ses vieilles habitudes de pensée. L’usage thérapeutique de l’hypnotisme est très limité puisque ses meilleurs effets sont produits sur les maladies nerveuses ou de nature analogue.

Dans les cas chroniques, les vices du sang, les excroissances, tels que tumeurs et cancers, il n’a aucune influence. Dans les cas de folie, il réussit mieux, mais alors même son action n’est pas illimitée. Une influence hypnotique continuelle sur un malade ne détruit pas seulement son équilibre mental, elle en fait une créature impulsive, négative et vacillante, elle affaiblit aussi son fluide nerveux, et bien que cette faiblesse semble être neutralisée temporairement par l’opérateur, il survient avec le temps une forte réaction, l’état des nerfs affaiblis ont leur répercussion sur la circulation sanguine qui devient irrégulière et imparfaite.

Les extrémités ordinairement froides, avec de temps à autre un flux de sang intense à la tête sont les preuves physiologiques de cet état. Il ne faut pas oublier que l’hypnotisme a un effet rétroactif sur l’opérateur. Supposons que quelqu’un essaie de vous soumettre à son influence hypnotique, mais que votre état positif ou que l’élévation de vos vibrations empêchent son influence de vous atteindre, l’opération naturelle de la loi veut que cette force émise n’ayant pas atteint sa destination retourne à son envoyeur.

Malfaisante, elle agira sur son auteur comme elle l’eut fait sur sa victime. L’acte le plus criminel qui puisse être commis contre la grande loi est la contrainte au mal d’un centre individuel ou esprit. Nul n’a jamais contraint personne ou usé de suggestion au détriment d’un autre, nul n’a jamais attiré la maladie ou l’infortune sur un être sans avoir bu lui-même jusqu’à la lie, la coupe qu’il présentait à autrui.

Il peut échapper à la loi humaine, mais il ne saurait échapper à la loi divine. Pour envoyer de malfaisantes influences, il faut maintenir dans son esprit la peinture des désastres destinés à un autre. On ne peut arriver à aucun résultat sans créer une matrice dans sa propre aura, or, cette matrice attirera exactement les faits correspondants, la grande loi travaille automatiquement et impartialement en dépit du but poursuivi. Est-il une personne soupçonnée de sorcellerie ou de magie noire, qui soit belle, gracieuse, heureuse ou riche ! L’influence hypnotique dure jusqu’à ce que l’opérateur l’interrompe lui-même ou jusqu’à ce qu’elle soit annihilée à la requête du sujet par une volonté plus forte que celle de l’hypnotiseur.

Celui qui ne subit qu’une fois l’hypnose complète verra cette influence se dissiper avec le temps, mais il en résultera une haine intense pour l’opérateur dans le cœur du sujet, haine indéracinable durant la vie de l’un et de l’autre. La loi agit de même en cas d’amour contraint. Un individu qui réussit à forcer l’amour d’un autre par l’influence hypnotique verra cet amour se changer en haine violente et la victime acharnée à se venger du préjudice causé.

Il est permis en cas d’amour honnête de suggérer à une autre personne qu’elle vous aime; on peut se figurer cet amour affluant vers soi, mais on n’a pas le droit de contraindre un autre à vous aimer. L’influence hypnotique peut être brisée par celle d’une personne plus forte que l’hypnotiseur. A peut convaincre B, mais C peut briser l’influence de A, à la requête de B, même sans être plus fort que A, C travaillant pour le bon droit avec l’aide de la conscience universelle. Certaines conditions d’esprit peuvent vous préserver des forces malfaisantes.

Ebook stop tabac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.