«

»

Juin 09

Comment se préserver des dangers de l’hypnotisme IV

attraction_je_veux

LEÇON 9

L’HYPNOTISME : SES DANGERS – COMMENT S’EN PRÉSERVER IV

II est admis par les hypnotiseurs modernes que l’esprit du sujet n’est pas dominé jusqu’à la contrainte, au delà de sa faculté d’agir indépendamment. En d’autres termes, sa moralité subsiste, et on ne saurait l’obliger à faire le mal contre sa volonté. On cite des cas où les sujets refusèrent de frapper un homme avec un vrai poignard, alors qu’ils obéirent avec empressement au même ordre, quand ils eurent en main un couteau à papier.

Leur acquiescement dans le second cas et leur refus d’obéir, dans le premier, donne à supposer qu’ils ne pouvaient être contraints de commettre un crime contre leur volonté. L’occultiste prétend que cette preuve n’en est pas une, mais signifie seulement que les deux esprits du sujet n’étaient pas sous le contrôle de l’opérateur, que s’ils y avaient été, les sujets auraient obéi dans le premier cas aussi promptement que dans le second.

En Orient, où le pouvoir de l’esprit est étudié depuis des centaines d’années, il est enseigné que rien n’empêche un sujet hypnotisé d’obéir aux ordres de l’opérateur, ou esprit contrôlant, une fois le sujet pleinement sous son influence.

Quelques-uns d’entre vous ont peut-être lu, dans une de nos feuilles locales, l’histoire d’un homme hypnotisé qui fut contraint de transférer à un autre, par acte de donation, la totalité de ses biens. Quand la victime devint consciente de ce qu’elle avait fait, elle déposa une plainte en justice, mais au moment où elle parut pour témoigner, l’hypnotiseur lui défendit de parler et la gorge de cet homme se paralysa en présence de tout l’auditoire.

L’hypnotiseur fut incarcéré jusqu’à ce que la paralysie de sa victime ait disparu, quand son influence cessa enfin, celle-ci put révéler la vérité, et la cour décida que ses biens lui seraient restitués. A New-York, il y a seulement quelques mois, vous vous rappelez comment Patrick fut emprisonné et convaincu de l’assassinat du millionnaire Rice.

Il fut prouvé que son vieux valet de chambre l’avait tué sous l’influence hypnotique de Patrick. Ces deux cas, parvenus à la connaissance du public, ne sont pas des faits isolés. La moralité n’a rien à voir avec la question de contrôle, elle dépend, uniquement de ce fait que les deux esprits du sujet sont ou non dominés.

Les occultistes affirment qu’il n’est pas de maladies, de troubles, ni quoi que ce soit au monde qui puisse inciter un individu à en hypnotiser un autre. Ceux qui consentent à se laisser hypnotiser en ignorent les conséquences, celui qui les connaît se doit à lui-même de ne pas profiter de cette ignorance.

Une autre méthode de contrôle sur l’esprit, plus subtile et plus dangereuse qu’un hypnotisme mécanique, peut être employé à l’insu du sujet, et sans la présence immédiate de l’opérateur. Cette branche de l’hypnotisme, appelée par les occultistes « domination mentale » commence à se répandre en Occident. L’hypnose par domination mentale est produite par la suggestion mentale seule, sans contact physique ni aide mécanique.

Il importe peu que le sujet se trouve dans la pièce voisine ou dans un pays lointain, il peut être atteint dans n’importe quelles conditions. La méthode d’endormir un sujet et de lui suggérer ce qu’il doit accomplir à son réveil fut simplifiée par les hypnotiseurs américains. Ils découvrirent qu’on pouvait obtenir le même résultat sans endormir le sujet, par suggestion mentale répétée, qui fait agir le sujet alors qu’il croit suivre sa propre impulsion.

On peut appeler hypnotisme, si l’on veut, ce procédé de contrôle mental, mais seulement faute d’un terme plus juste, car l’hypnose en réalité n’intervient plus. A moins d’avoir étudié cette pratique de domination mentale, on ne saurait croire l’extension qu’a prise l’usage de ce pouvoir subtil aux Etats-Unis.

On l’enseigne ouvertement, d’une manière flagrante, dans les « collèges » patronnés de divers États tous les journaux et un grand nombre de magazines contiennent d’attrayantes annonces offrant d’enseigner « Le Magnétisme personnel », « L’Hypnotisme », « Le Secret du pouvoir », etc.

Sous des noms variés, tous ces maîtres, collèges, professeurs et docteurs offrent, moyennant finance, de vous apprendre à dominer vos concitoyens, à asservir un autre « Fils de Dieu », et comment « rendre réellement capable toute personne intelligente, d’exercer une influence merveilleuse sur tous ceux qu’elle désire dominer ». Je cite ce passage tiré d’une des annonces principales de cette branche d’éducation.

Ebook gratuit stop tabac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.