«

»

Juin 09

Comment se préserver des dangers de l’hypnotisme III

attraction_je_veux

LEÇON 9

L’HYPNOTISME : SES DANGERS – COMMENT S’EN PRÉSERVER III

L’émanation effective qui existe d’un être à un autre être, provoque un échange d’atomes physiques. Rappelez-vous, je vous prie, que je ne parle pas ici des forces cosmiques supérieures qui peuvent guérir sans déprimer le guérisseur et dont je vous entretiendrai dans un prochain chapitre, je parle seulement de la force vitale naturelle du corps, employée comme agent curatif, selon le système de Mesmer.

C’est parce que la dépense excède l’influx magnétique que beaucoup d’ostéopathes souffrent de dépression après leurs manipulations professionnelles, favorables au patient, elles sont très affaiblissantes pour eux. Quelquefois l’ostéopathe absorbe les atomes malades de celui qu’il soigne quand la manipulation est exécutée avec les deux mains en même temps, il forme ainsi un circuit complet de force magnétique qui transmet ses meilleurs atomes au malade et lui rapporte tous les déchets de ce dernier.

Il est mauvais pour la santé de l’ostéopathe qu’il se serve de ses deux mains pour traiter un malade, à moins qu’un cas de mort imminente ne l’exige. Immédiatement après, les mains et les bras seront baignés dans l’eau chaude et frictionnés du coude à l’extrémité des doigts. L’ostéopathe se débarrassera ainsi de beaucoup des atomes de vibration inférieure indûment absorbés.

Lorsqu’un guérisseur mental commence à perdre sa force, son pouvoir de guérir, ce qui arrive fréquemment, beaucoup se demandent pourquoi, si le pouvoir de l’esprit est infini, la force du guérisseur n’est pas inépuisable. En voici la raison: la fatigue de son cerveau surmené par une concentration continuelle a fait baisser la vibration de ses atomes matériels, par suite d’une déperdition de force magnétique très supérieure à son influx.

L’intensité de l’intérêt qu’il porte à ses patients, sa sympathie peut-être, se communiquait à eux, en même temps que sa force curative, et causaient une perte de force émotionnelle. Sans comprendre la raison de son affaiblissement, il essaye de continuer son travail de guérisseur au lieu de recouvrer par le repos la force vitale qu’il a perdue, et se voit bientôt obligé de renoncer à exercer, humilié et peiné par les critiques désobligeantes de ceux-là même auxquels il a donné sa force.

Il est une manière meilleure et plus efficace de traiter la maladie que par la force magnétique qui rendit fameux le nom de Mesmer, c’est de rester dans un état d’esprit positif, de dominer vos sympathies. En faisant alors une base de votre propre force magnétique, vous pouvez attirer les forces cosmiques supérieures et les passer à vos patients sans vous affaiblir.

Si vous êtes capable de contrôler vos sympathies et de rester positifs, vous pouvez traiter autant de malades qu’il vous conviendra, sans ressentir aucune dépression. Mais, direz-vous, cela n’a aucun rapport avec les données de la science moderne. Il est vrai que cette méthode petit sembler nouvelle, cependant les physiciens commencent à se servir de l’électricité, et essaient d’obtenir avec leurs batteries exactement ce que Mesmer tentait d’accomplir avec des aimants, il n’est pas sûr qu’ils réussissent mieux, car Mesmer usait aussi de la grande force de l’esprit pour aider ses courants.

Nous arrivons à cet aspect particulier du sujet que la science moderne commence à étudier sous le nom d’hypnotisme. L’hypnotisme est un sommeil artificiel pouvant être produit sur soi-même ou sur d’autres, par le pouvoir de la volonté ou par l’union de celle-ci à des procédés mécaniques.

Les moyens mécaniques employés pour produire l’hypnose sont les miroirs tournants, les lumières vives et toutes choses qui servent à exciter les nerfs optiques en accroissant leur degré de vibration, jusqu’au point qui fera passer le sujet à l’état d’hypnose ou sommeil. La stimulation anormale des nerfs de l’œil, des nerfs de la base du cerveau ou la mise au point du regard à un angle de 45°, graduellement élevé jusqu’à ce que les pupilles soient tournées vers les paupières supérieures, produira une excitation nerveuse anormale.

Dans cet état, le sujet, prêt à accepter les suggestions mentales de sommeil, tombe dans l’hypnose. Il est forcé hors de son corps physique sous le contrôle de l’esprit de l’opérateur et exposé aux influences du plan subjectif qui l’envahit anormalement. Si l’état d’hypnose est complet, les deux esprits du sujet sont absolument sous le contrôle de l’opérateur, s’il n’est que partiel, seul l’objectif, esprit inférieur du sujet, est sous sa domination.

Dans cet état passif de la volonté d’un autre, le sujet accepte comme vrai tout ce que lui suggère l’esprit qui le domine, et quel que soit l’ordre reçu pendant son sommeil, il l’exécutera à son réveil, sans raison apparente. Dès le moment où le sujet abandonne sa volonté à un autre, il devient sa chose, son esclave, s’il plaît à celui-ci, et la domination du sujet durera aussi long- temps que la vie de l’opérateur en ce monde.

Ebook gratuit pour apprendre comment arrêter de fumer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.